3 techniques simples pour arrêter de procrastiner

Procrastination 956x635 - 3 techniques simples pour arrêter de procrastiner

La procrastination est l’art de tout remettre à plus tard, et elle touche tout le monde. Aussi bien les actifs que les demandeurs d’emplois.

Mais lorsque nous sommes dans une période de chômage et que l’on passe pas mal de temps chez soi, on peu avoir du mal à rester concentré. En effet les distractions ne manquent pas (tv, internet, etc…) alors qu’on avait décidé de se mettre à travailler un peu sur ses recherches d’emplois et autres projets.

Ainsi on repousse à demain les moments pénibles au profit des moments que l’on juge plus agréable mais qui sont contre productif.

Voici quelques pistes qui peuvent vous aider à arrêter de procrastiner si vous êtes concerné par ce phénomène.

#1 Structurer votre temps

En planifiant vos activités quotidiennes, vous fournissez une motivation supplémentaire pour vos tâches.

Une méthode efficace en ce qui concerne la gestion du temps est la technique Pomodoro.

Cette technique est très simple et se présente en 5 étapes qui sont :

  • décider de la tâche à effectuer
  • régler un minuteur ou un chrono sur 25 minutes
  • travailler sur cette tâche jusqu’à la sonnerie du minuteur
  • prendre une courte pause (5minutes)
  • recommencer à travailler 25 minutes et rajouter 5 minutes de pause supplémentaire à chaque fois

Je reviens plus en détail sur cette technique dans cet article.

#2 Passer à l’action

Toujours, le plus dur est de s’y mettre. Mais une fois lancé, on ne s’arrête plus et cela sans même s’en rendre compte.

Par exemple, dans mon planning je prévois une séance de footing le dimanche matin. Et parfois le temps n’est pas au rendez-vous ou je me trouve une autre excuse car je n’ai pas la motivation d’y aller. Mais je me force tout de même à mettre mon jogging et mes baskets. Après quelques secondes de courses à peine, plus rien ne m’arrête et à la fin de ma séance je me dis que j’ai eu bien raison de ne pas écouter cette petite voix dans ma tête qui me disait de rester au chaud chez moi.

Privilégiez toujours l’action à l’inaction, faites vous violence si nécessaire mais cela boostera votre estime de vous.

#3 Faites toutes les petites choses que vous pouvez faire maintenant

Cela rendra votre quotidien beaucoup plus facile.

Nettoyez le peu de vaisselle sale que vous avez dans l’évier avant que celui-ci soit totalement encombré et vous décourage.

Préparez vos affaires la veille pour le lendemain, rangez au fur et à mesure ce que vous avez fini d’utiliser avant de vous retrouver dans un désordre complet.

Exécutez toutes les tâches qui pour le moment ne vous prendront quelques secondes même les plus ridicules. Ainsi cela vous évitera d’être submergé par un trop gros travail plus tard qui vous demandera beaucoup plus d’énergie et de temps. Mais vous prendrez également l’habitude d’être dans l’action ce qui renforcera votre estime et votre confiance en vous.

Facilité vous la vie et vous serez moins tenté de procrastiner. Il vaut mieux faire des petites tâches quotidienne qu’une grosse d’un seul coup.

 

 

Et vous, que faites vous pour lutter contre la procrastination ?

 

6 Commentaires

  1. La Fannette

    Merci pour ces conseils ! J’ai été une procrastinatrice très performante, et j’ai encore des restes… De mon côté, je lutte contre la procrastination en m’engageant: je prévois des activités avec d’autres, et une fois que le rendez-vous est pris, et noté sur l’agenda, je ne peux plus reculer… et donc j’avance !

    Répondre
  2. Jeremy (Auteur de l'article)

    Effectivement, le fait de s’engager renforce notre détermination à nous bouger.
    Ecrire dans son agenda la fameuse « to do list » de nos tâches quotidienne est un bon moyen également.
    Merci pour ta contribution.

    Répondre
  3. Pingback: TECHNIQUE POMODORO, où comment gérer son temps pour travailler efficacement.Chômage positif

  4. Odile VIAL

    Bonjour Jérémy,
    Pour ma part, j’utilise des listes de choses à faire que je mets à jour régulièrement et tous les jours je choisis une chose à faire et je m’engage à la terminer avant la fin de la journée. Si la tâche est trop longue, je la découpe en plusieurs étapes de façon à ne pas me décourager. A la fin de la journée, je suis fière de moi quand je raye ce que j’ai accomplie. Souvent d’ailleurs j’en ai fait plus que prévu.
    Et puis à chaque fois que j’ai fini quelque chose, je me lance un « Ca c’est fait » et je me complimente.
    Je me suis rendue compte que mes enfants utilisaient aussi le « Ca c’est fait »…
    A bientôt

    Répondre
  5. Jean-Pierre S.

    Enfin un site internet qui à du sens! Sortir de ce cercle vicieux peut s’avérer très difficile, mais avec du courage c’est possible.
    Merci pour ces quelques conseils que j’avait instinctivement commencer à appliquer, mais que grâce à vous, j’ai pu approfondir. 🙂

    J-P.

    Répondre
  6. Jeremy (Auteur de l'article)

    Heureux que cela puisse vous aider !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *