Clés de la réussite : Quels sont les traits de caractère de ceux qui réussissent ?

J’ai beaucoup cherché ce qui faisait la différence entre ceux qui connaissaient du succès dans leur domaine et ceux qui n’avançaient pas d’une manière générale.

Voici les traits de caractères qu’il faut adopter si on veut connaître une vie pleine de réussite.

Être un passionné

Je constate que pour la plupart de ceux qui rencontrent un succès dans leur domaine, sont des passionnés et vivent de cette passion.

Lorsque l’on commence quelque chose de nouveau, il faut être le premier à y croire.

Si je crois en mon produit ou à mon projet, mes futurs clients y croiront également.

Être curieux

Avoir une soif d’apprendre de tout. Chercher à améliorer constamment ses connaissances et ses compétences.

Il faut savoir que beaucoup de millionnaires sont des autodidactes et surtout ne jamais oublier qu’il faut continuer d’apprendre. Nos connaissances ne se limitent pas à un cursus scolaire.

Apprendre de ses erreurs

Comme disait Einstein : «  La folie, c’est de faire toujours la même chose et espérer un résultat différent. »

Il faut oser essayer des choses nouvelles.

Agir

Lire des livres et des tas d’articles sur « comment devenir meilleur, riche etc… » c’est bien. Mais mettre en application ce que l’on apprend c’est mieux.

Il n’y aura jamais de changement dans notre vie, si on ne décide pas d’agir.

Il vaut mieux agir de façon imparfaite que de ne pas agir du tout Le monde appartient à ceux qui font.

Être discipliné

Mangé équilibré, faire du sport, être consciencieux dans son travail, rester focaliser sur son objectif. Ce sont des détails qui aideront à rester motivé et qui feront la différence en apportant une plus grande résistance mentale.

S’entourer des bonnes personnes.

Quand on se lance dans une nouvelle activité, la première chose à faire est de se trouver un mentor. Un mentor, qui va nous apprendre, nous inspirer et que l’on va pouvoir imiter. Il est important aussi de côtoyer des personnes qui sont dans la même dynamique pour accélérer le processus de progression et rester motivé.

S’il est important de s’entourer des bonnes personnes, il est également nécessaire de s’écarter des mauvaises. J’entends par là, ceux qui profitent des autres, qui dénigrent, qui se plaignent tout le temps et qui ne cherchent pas à s’améliorer. Ceux qui aiment tirer les autres vers le bas juste pour se sentir bien et ne pas rester seul dans leur caca.

Être persévérant

Des échecs et des claques je vous garantis que la vie apportera son lot. La différence et le succès se fera avec ceux qui ne baisseront jamais les bras, parce qu’ils réuniront tout les traits de caractères cités ci-dessus.

 

Et pour vous qu’est ce qui contribue à la clé de la réussite ?

5 Commentaires

  1. La Fannette

    J’adore ces pistes simples et claires. Pour ma part, ce qui m’aide à réussir est de me fixer des défis (pas trop énormes, mais toujours plus difficiles à atteindre que les précédents) et cela me fait faire des pas de géante!

    Répondre
  2. Jean pour Generation Digitale

    Comme le dit si bien l’article, il faut en effet mettre sa passion au service de sa profession. Mais peut être que l’inverse est également valable ? Pourquoi pas penser à tout simplement faire de sa passion, son travail.
    Mais, à titre personnel, je pense qu’il faut avant tout faire confiance à son réseau personnel et professionnel. Il faut savoir se vendre et démontrer « qu’on en veut ». L’une des astuces que j’aime partager, est de tout simplement être présent et actif sur les réseaux sociaux, comme LinkedIn. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire cet article Linked In au service du personnal branding

    Bien cordialement, Jean.

    Répondre
  3. Samuel G

    « Le caractère de l’homme est son destin. » (Hérodote)

    Je ne sais pas quelle attitude mentale adopter en réponse à votre article. Je le trouve très clair, et juste d’une certaine manière. Le lire il y a quelques années m’aurait été extrêmement utile.

    D’un autre coté, on ne peut pas plaquer une grille de lecture caractérielle sur un individu dans sa situation et son époque. L’individu est très complexe, et la liste est trop simple.

    Par exemple, la passion peut vous permettre de travailler sans épuiser votre volonté, rendre la poursuite de votre but plus agréable que d’autres activité secondaires et ainsi vous aider à vous focaliser, mais, alliée à la curiosité que vous citez, elle peut aussi vous détourner de votre intérêt véritable et/ou vous empêcher de vous fixer.

    Je veux dire que la pertinence de ces traits de caractère dépend du contexte. Le contexte c’est vous, votre entourage, votre profession, votre époque, les moyens dont vous disposez. Et il change vite.

    En amour par exemple, à part quelques incontournable comme la capacité à instaurer la confiance et le respect, il suffit (d’après mon expérience limitée) que les deux personnes se ressemblent sur le plus important pour elles, quel qu’il soit et quelle que soit la manière dont cela se manifeste. Dans ce domaine, il n’y a pas de trait de caractère spécial à viser, chacun peut trouver la personne qui lui correspond. Il s’agirait plutôt de développer des compétences.

    Il n’y a ni bon ni mauvais trait de caractère ; il y a ceux qui fonctionnent, et les autres. « Fonctionner », c’est par rapport à votre sens personnel des priorités (l’argent, donner un sens à sa vie, besoin d’appartenance à un groupe, …), et par rapport à votre situation.
    Un trait de caractère qui vous aide à vous enrichir ne vous aide pas forcément à vous faire des amis, il faut l’adopter en connaissance de cause.

    Alors oui, il vaut statistiquement mieux être passionné, curieux, proactif, etc. Mais il importe vraiment d’analyser la situation avant de se décider, puis agir.

    Pour moi, il faut être capable de tout, et choisir les bonnes pensées sur le moment.

    Répondre
    1. Jeremy (Auteur de l'article)

      Votre commentaire est très juste et pertinent. Cet article, et ces traits de caractères n’est pas une règle absolue. On peut très bien réunir toutes ces caractéristiques et être limité dans l’atteinte de ses objectifs ou ne pas mener la vie qu’on rêve. Tout doit être remis dans son contexte.

      Par contre cela donne un point de départ, pour certains qui commencent à s’intéresser au développement personnel ou souhaitant passer à une étape supérieure dans leur vie, mais qui ne savent pas par où commencer.
      Comme vous l’avez dit : « Le lire il y a quelques années m’aurait été extrêmement utile. »

      Cordialement

      Répondre
  4. Samuel G

    Par ailleurs, pour répondre à votre question de conclusion « Et pour vous qu’est ce qui contribue à la clé de la réussite ? », je dirais qu’il faut ‘penser’ réussite. (pas échec, ni limitation, ni obstacle, etc)

    Si par exemple vous débutez la musculation, vous pouvez observer que vous devenez de plus en plus conscient de certaines choses en relation avec la musculation. Vous remarquerez les personnes musclées dans la rue, vous serez plus sensible à certaines publicités dans les magazines, vous serez plus à l’écoute de votre corps, vous penserez moins à certaines choses incompatibles avec la musculation, etc.

    Il doit se passez la même chose avec la réussite.

    Dans la religion catholique romaine et le bouddhisme il y a une notion (dont j’ignore le nom) qui consiste en gros en l’idée que vous ne pouvez pas penser à vous-même sans penser à l’humanité toute entière, et vice versa. Sans cela, pas de compassion ni d’empathie, pas d’identification au héros d’un film, etc. Vous vous mettez à la place des gens, de préférence ceux qui vous ressemblent.

    Si vous voulez faire du mal à quelqu’un, l’abandonner dans la misère, tolérer le mal qui lui est fait, commencez par vous persuader que cette personne est conne, folle, étrangère, d’une autre religion, etc. Mais au départ vous vous sentez proche des gens et de tout ce qui vit.

    Ce que vous souhaitez aux autres, vous vous le souhaitez à vous-même. Si la réussite des autres vous dérange vous ne poursuivrez pas vraiment la vôtre.

    On en revient à ce que vous avez écrit : « S’entourer des bonnes personnes. » Pour un individu, tout est possible en théorie. Mais en pratique, vous ne vous autoriserez pas certaines pensées et certains comportements si il ne sont pas « normaux » dans ce groupe.

    On m’a demandé récemment comment je peux ne pas m’indigner contre le niveau de salaire de certains sportifs. Si je façonne ma vision du monde de telle sorte qu’elle inclue une limite pour ces gens, alors je me pose une limite à moi même.

    Amicalement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *